Savoir-Faire

Le guilloché, un savoir-faire qui illumine les créations
de Van Cleef & Arpels

Technique de gravure traditionnelle s’inspirant de l’orfèvrerie et des arts de la table, le guilloché est utilisé par la Maison depuis les années 1910 sur des objets, accessoires, créations horlogères puis joaillières.

  • Clip Papillon, or guilloché et émail translucide, 1966

  • Pendentif montre, platine guillochée sertie d’émail translucide, de perles et de diamants

« Disposées en soleil, en lignes onduleuses ou entrecroisées, les stries suscitent de subtils jeux de lumière, changeant au gré des mouvements. »

Ce savoir-faire consiste à graver de délicates stries sur des surfaces en métal précieux principalement, mais aussi aujourd’hui sur de la nacre. Disposées en soleil, en lignes onduleuses ou entrecroisées, elles suscitent de subtils jeux de lumière, changeant au gré des mouvements.

  • Lady Arpels Féérie Rouge, or guilloché serti d’émail translucide

D’abord présente sur les cadrans horlogers de Van Cleef & Arpels, cette esthétique s’étend dans les années 1930 à des boîtes, poudriers et MinaudièresTM.

  • Poudrier, or guilloché, fin des années 1940

  • Étui à cigarettes, or guilloché et diamants, fin des années 1930

Aujourd’hui, ce procédé est remis à l’honneur dans les collections de la Maison, notamment depuis 2018 sur des créations Alhambra. Le motif iconique se pare ainsi d’or guilloché, illuminant ce précieux symbole de chance de reflets intenses.