Style

La Minaudière, un emblème de féminité et d’élégance

Pièce iconique de Van Cleef & Arpels depuis 1933, la MinaudièreTM est devenue un accessoire de joaillerie à part entière, illustrant l’élégance selon Van Cleef & Arpels.

 

Créée par la Maison en 1933, la Minaudière fut inspirée à Charles Arpels par l’Américaine Florence Jay Gould, épouse du philanthrope et homme d’affaires Frank Jay Gould. Après l’avoir vue ranger pêle-mêle ses accessoires de femme du monde dans une boîte métallique, Charles Arpels eut l’idée de perfectionner le nécessaire – ou vanity-case – très apprécié dans les années 1920. Cette nouvelle création fut baptisée Minaudière par Alfred Van Cleef en hommage à leur propriété du même nom dans les Yvelines.

  • Vue des différents éléments composant la minaudière Eglantine, 1939, Patrick Gries, Archives Van Cleef & Arpels

    Vue des différents éléments composant la minaudière Eglantine, 1939, Patrick Gries, Archives Van Cleef & Arpels

Façonnés dans des matériaux tels que le styptor et l’or, ces nécessaires sont ornés de décors guillochés, gravés, laqués ou rehaussés de pierres précieuses. Ils présentent une multitude de compartiments destinés à accueillir les effets indispensables d’une élégante. Miroir, rouge à lèvres, poudrier, porte-cigarette, briquet ou encore petite montre escamotable se révèlent dans cet écrin glissé dans un sac en satin noir, ou porté directement à la main. Dans la tradition de la Maison des bijoux transformables, certains fermoirs de Minaudière se détachent pour être portés en broches.

 

Étincelante, sobre ou colorée, la Minaudière a évolué au fil des années et des influences. Des laques noires épurées des années 1930 aux décors inspirés par l'art et la nature des années 1950, et jusqu’aux compositions oniriques des années 2000, leurs motifs précieux accompagnent la silhouette féminine comme une ultime note de raffinement.