Créations

La parure de l'impératrice Farah Pahlavi, une commande historique

Cette parure reste encore aujourd’hui l’une des commandes spéciales les plus prestigieuses de la Maison. En 1966, Van Cleef & Arpels est en effet choisi pour réaliser les joyaux du couronnement de l’impératrice d’Iran Farah Pahlavi, prévu l’année suivante. 

  • Pierre Arpels devant la tiare du couronnement de Son Altesse Impériale Farah Pahlavi, 1967, Archives Van Cleef & Arpels, © Van Cleef & Arpels SA

    Pierre Arpels in front of Her Imperial Highness Farah Pahlavi's coronation tiara, 1967 Van Cleef & Arpels Archives, © Van Cleef & Arpels SA

Selon la tradition iranienne, les pièces doivent nécessairement être ornées de gemmes issues du Trésor National, conservé à la Banque Centrale d’Iran. Durant six mois, Pierre Arpels effectue 24 voyages à Téhéran, au cours desquels il sélectionne minutieusement les pierres puis reconstitue, en compagnie d’un contremaître et d’un dessinateur de la Maison, un véritable atelier dans la salle du trésor.

La couronne portée par l’impératrice Farah le jour de son couronnement est composée de 36 émeraudes, 36 spinelles et rubis, 105 perles et 1469 diamants. Elle est accompagnée d’une paire de boucles d’oreilles – deux pendants en émeraudes – ainsi que d’un collier. Ce dernier rassemble une émeraude hexagonale gravée, montée en pendentif, quatre émeraudes taille émeraude, quatre perles en forme de poire, onze diamants jaunes taille coussin et des diamants taille ancienne.  D’autres joyaux furent créés pour l’occasion, notamment des parures pour la fille et les sœurs du shah d’Iran.