Remarquables par leurs associations de matières, les Objets Extraordinaires se font ainsi le théâtre d’un dialogue entre la joaillerie, l’horlogerie et les métiers d’art. Inspirée par la nature en mouvement, la création Apparition des Baies offre un voyage au cœur de l’imaginaire poétique de Van Cleef & Arpels.

Délicate éclosion

Repliées sur elles-mêmes, les feuilles de l’automate Apparition des Baies en or rose laqué forment un dôme végétal dissimulant un secret. Telle une délicate éclosion, l’ouverture du bouquet dévoile un oiseau en or blanc, diamants et saphirs, qui déploie ses ailes avec réalisme. Après avoir pris son envol, l'oiseau trouve refuge au cœur de l'objet, qui se replie avec douceur

Le socle de l’automate comprend deux volumes en jaspe dalmatien et un bol en thulite, un minéral rare aux tonalités rosées. Le papillon en or blanc aux ailes gravées, délicatement installé sur une branche en or rose, observe le passage des heures indiquées sur la bague rotative réhaussée de perles d'or ou d'index en or jaune et diamants.

  • Automate Apparition des Baies, or blanc, jaune et rose, saphirs bleus clairs et intenses, diamants, spinelles rouges, jaspe dalmatien, thulite, laque, ébène, cuir de chèvre, aluminium, acier. Collection Objets Extraordinaires, Van Cleef & Arpels.
Entrez dans les ateliers Van Cleef & Arpels
Assemblage de l’aile au corps de l’oiseau. Automate Apparition des Baies, collection Objets Extraordinaires, Van Cleef & Arpels.
Travail de gravure sur l’aile en or de l’oiseau. Automate Apparition des Baies, collection Objets Extraordinaires, Van Cleef & Arpels.
Polissage à la brosse du bol en thulite. Automate Apparition des Baies, collection Objets Extraordinaires, Van Cleef & Arpels.
Comparaison des feuilles laquées au dessin d’origine. Automate Apparition des Baies, collection Objets Extraordinaires, Van Cleef & Arpels.
Focus sur une branche en or rose laqué. Automate Apparition des Baies, collection Objets Extraordinaires, Van Cleef & Arpels.

Cent douze feuilles superposées et enchevêtrées les unes aux autres composent ce dernier pour créer du volume. Afin de créer de subtils dégradés de vert, chaque feuille a été laquée à l’aérographe. Huit couches de laque ont été appliquées au total, chacune ayant nécessité un long temps de séchage et un ponçage à la main.