Créations

La parure de la maharani de Baroda, un trésor d’émeraudes

Dès ses débuts, Van Cleef & Arpels compte parmi ses clients des maharadjas et maharanis férus de Haute Joaillerie parisienne. Parmi eux, l’une des personnalités les plus extravagantes est certainement Sita Devi, seconde femme du maharadja de Baroda à partir de 1943. 

Née en Inde en 1917, Sita Devi est surnommée « la Wallis Simpson indienne », notamment en raison de ses goûts luxueux et de sa véritable passion pour la joaillerie. Possédant une magnifique collection de plus de 300 bijoux et objets précieux, elle aime particulièrement faire transformer ses parures traditionnelles en pièces plus contemporaines. Grande voyageuse, elle a pour habitude de s’installer au Ritz à Paris, d’où elle peut aisément se rendre chez Van Cleef & Arpels avant de s’établir définitivement en France, y fréquentant les cercles de la haute société internationale.

Durant les années 1950, les échanges entre la maharani de Baroda et Jacques Arpels donnent lieu à de nombreuses commandes spéciales. Parmi celles-ci figure le collier Hindou, que Sita Devi fit réaliser en 1950. Composé de pierres provenant exclusivement du trésor royal de Baroda, il rassemble 13 gouttes d’émeraudes de Colombie, totalisant plus de 155 carats. Sur un collier ras-de-cou, une fleur de lotus s’épanouit au centre d’une guirlande végétale sertie d’émeraudes et de diamants. Les pétales de la fleur et les feuillages, travaillés en mouvement, rendent hommage à la vitalité de la nature.